logo OPP OPP Archipel Guadeloupe logo ligne OPP Archipel Guadeloupe Archipel Guadeloupe

OPP Archipel Guadeloupe Observatoire photographique des paysages de l’archipel Guadeloupe

OPP Archipel Guadeloupe
République Française

Veille photographique de la dynamique des paysages emblématiques, exceptionnels et quotidiens de l’archipel de la Guadeloupe

Pointe-à-Pitre, Mortenol (97142)

Mots clés

Unité paysagère

Agglomération urbaine Pointe-à-Pitre/Abymes

Typologies spatiales

Espaces urbains

Thématiques

Rénovation, réhabilitation urbaine, Infrastructures de déplacement, Affichage publicitaire, signalétique, réseaux aériens

Intentions photographiques

Ce point de vue se situe à la limite exacte des quartiers de Mortenol (Pointe-à-Pitre) et Boissard (Les Abymes). Les formes spatiales en présence permettent une évocation de l'histoire des lieux : grands collectifs avec couleurs défraichies et aux façades recouvertes de paraboles sur la gauche de l'image ; et sur la droite : piles en béton de l'ancien Pont Matelot évoquant le canal qui marquait la limite sud-ouest de Boissard (site objet aujourd'hui d'un réaménagement paysager récent susceptible d'apparaître au fil des rephotographies ?).
(Sylvain DUFFARD, septembre 2016)

Analyse paysagère


Dans le dos de la ville

Un canal coulait ici autrefois. Ceinturant la ville de Pointe-à-Pitre sur sa frange Nord, ce canal permettait le drainage de ces anciennes terres marécageuses, depuis le morne de l’hôpital jusqu’à la mangrove de Grand Camp. Cet ouvrage, aujourd’hui enterré, marque la limite administrative entre les communes de Pointe-à-Pitre et des Abymes. Les deux colonnes, un peu cachées dans la végétation en 2016 et plus visibles sur la droite de la photo en 2018, soulignaient l’entrée d’un des ponts qui enjambaient alors le canal.

Adossée à l’ancien canal, cette façade du quartier de Mortenol a toujours été une face arrière de la ville. La profonde transformation urbaine de Boissard (plus grande RHI d’outre-mer), de l’autre côté du canal, n’y a rien changé. Le point de vue nous montre ainsi un grand vide urbain, au pied des barres de logements collectifs de la première rénovation urbaine de Pointe-à-Pitre dans les années 1970 ; un grand délaissé entre la ville et l’ancien canal. La vocation de l’espace n’y est pas clairement définie et les usages spontanés y sont variés : stationnement, vente ambulante, stockage de conteneurs (comme le prouve la photo de 2018), etc. Le grand projet urbain qui doit redessiner Mortenol se fait encore attendre.

Emmanuel BRIANT,
paysagiste
avril 2020



IGN - 1955

Localisation